deux-femmes-s-embrassent_782x439

Mariage pour tous, évidence

La loi sur le « mariage pour tous » fut, à mon sens, une belle avancée de l’égalité des droits au sein de notre démocratie.

Voici une belle phrase d’Olivier PY, catholique et homo qui résume bien ma pensée :

« Je suis content d’avoir le droit de ne pas me marier »

C’est avant tout une liberté de choix. Cela n’enlève rien aux autres, mais apporte la possibilité de le faire ou non à ceux qui jusqu’à présent ne pouvaient le faire.

Certains cathos-coincés (ou autres tradis-cathos-influencés), englués dans des comportements et réflexions d’un autre âge, en ont oublié un élément essentiel de la loi. Elle apporte quelque chose, elle n’enlève rien. Elle n’est pas restrictive. Ce qui veut dire que ceux qui ne sont pas concernés n’ont pas à l’appliquer.

Ce qui est incroyable dans notre beau pays des droits de l’homme, c’est la haine que cette histoire a suscitée. Dans bien d’autres pays, c’est passé comme n’importe quelle autre loi, c’est-à-dire sans problème particulier.

Chez nous, un certain nombre de Français ont utilisé ce prétexte pour hurler toutes leurs haines et frustrations personnelles. Les faibles-en-détermination, les ayants-peur-de-leur-sexualité, ont eu la trouille qu’on leur demande de devenir homo. Ou encore que les homos soient lâchés dans les rues et leur demandent de se marier avec eux. Ils ont eu peur que leur sexualité refoulée les pousse à dire oui et qu’il n’y ait plus la loi pour les protéger de la tentation. Mon Dieu ! C’est donc de l’homophobie pure. Et ce dans le sens littéral du terme : peur de l’homosexualité.

Mais que cette loi existe ou pas n’empêche ni ne promeut l’homosexualité. L’homosexualité existe depuis toujours avec ou sans l’institution du mariage.

Autre chose qui m’interpelle. Comment des catholiques ont pu participer à un mouvement ayant comme porte-parole une certaine « Frigide BARJOT ». Je pense que les deux se sont trouvés. Personnalité en manque de reconnaissance et mouvement en manque de personnalité. Voilà un cocktail qui a bien fonctionné. Tellement bien « fonctionné » qu’ils en sont devenus inaudibles. Les coups et les insultes ont proliféré.

Ces soit-disants aimants-leur-prochain, devant faire preuve (d’après leur religion) de compassion et de compréhension, ont vomis leurs peurs sur des gens qu’ils disent différents d’eux. Et ce toujours drapé d’un « je ne suis pas homophobe » pour espérer passer inaperçu. Certains se sont même découverts militants! Quelle tristesse.

Je n’aime pas en général, ni l’action (voire même l’attitude) de Monsieur le Président François HOLLANDE, ni celle du gouvernement de Monsieur Jean-Marc AYRAULT. Comme dirait Michel ONFRAY, « Hollande c’est Sarkozy, moins les piles! » mais je dois dire que cette loi est bénéfique, même si ce fut pour moi, une erreur de timing. Il y a plus important en ce moment.

Sur ce, « Vive la République française ! ». Liberté, égalité, fraternité. Liberté de choisir (de se marier ou pas), égalité (de droits et de devoirs), fraternité (envers nos compatriotes).

Mesdames, Messieurs, mariez-vous, ne vous mariez pas. Vivez heureux et en paix.

About the author

Hubert CAMPAN

View all posts